Mon quotidien japonais

Omamori お守り

Les omamori sont des porte-bonheurs japonais. Ils se présentent sous forme de petits sacs (à ne surtout pas ouvrir pour les curieux!), ils contiennent une prière et sont sensés porter chance ou protéger son propriétaire. On peut en acheter dans les temples shintoïstes et bouddhistes, ensuite on le garde sur soi, de preference dans son sac. Chaque temple a son propre design avec son nom brodé dessus. Il y en a de toutes les couleurs et de toutes les sortes ; pour protéger les enfants, les couples, le bonheur, la santé, bien se remettre d’une hospitalisation, réussir ses études/examens, gagner beaucoup d’argent, la fertilité, avoir une grossesse / une naissance sans soucis, éviter les accidents de la route, etc… Il y a un vaste choix, il suffit de choisir quel genre de omamori on veut.

Il faut d’abord savoir que les omamori sont destinées uniquement aux humains, ça ne se fait pas d’en acheter pour les animaux, d’après ce que j’ai entendu. Ensuite, en dehors des omamori pour les études, bien se remettre d’une hospitalisation et  avoir un bon accouchement, ceux-ci ne sont pas sensé être offert à quelqu’un (chose que j’ignorai jusqu’à l’année dernière). D’ailleurs concernant celui pour avoir un bon accouchement, on ne l’offre qu’à partir du 5eme mois de grossesse de la (future) maman (chose j’ai appris quand j’étais enceinte). Mais bon avant de savoir cela, j’avoue en ai offert beaucoup dans mon entourage, notamment pour le bonheur, la santé et ceux pour éviter les accidents de la route. Une amie m’en avais même demandé pour ses trois chats.

Récemment j’ai appris qu’il est conseillé de rendre ses omamori aux temples au bout d’un an car ils perdraient de son efficacité, ils seront pas la suite brûlés. Pour les rendre on peut aller dans n’importe quel temple, nul besoin de retourner au temple ou on les a acheté. Du coup, aujourd’hui je suis allée au temple Ikuta à Kobe pour rendre trois de nos vieux omamori, puis j’en ai acheté des nouveaux, un pour chacun de nous trois. J’en ai profité pour demander à la vendeuse de omamori si c’était vraiment nécessaire de rendre les omamori au bout d’un an, elle m’a répondu que non. Par contre si on veut vraiment en changer tous les ans, il est préférable de le faire au Nouvel An. Sinon j’ai tout de même garder deux autres omamori comme souvenir, le tout premier que j’avais acheté lors de mon premier voyage au Japon il y a 7 ans et un des deux que j’avais reçu pour que mon accouchement se passe bien.

Voila, cet article n’était pas du tout prévu, mais suite à votre grande intérêt sous ma photo instagram de ce matin (photo ci-dessous) et aux nombreuses questions que j’ai reçu, j’ai décidé d’en rédiger un sans plus attendre. J’espère qu’il vous a intéressé et qu’il est assez complet pour répondre à vos questions.

 

14137911_10210130985655037_816574946_n
Celui pour mon fils représente un samurai à cheval.

Eva

Française vivant au pays du soleil levant depuis 10 ans. Maman à plusieurs casquette travaillant à Kobe. Je partage sur mon blog un peu de mon quotidien ainsi que mes découvertes, mes voyages et ces différences culturelles avec lesquelles je cohabite. N’hésitez pas à vous abonner, je serais ravie de lire vos impressions !

Vous pourriez également aimer...

12 commentaires

  1. C’était super intéressant !
    Je ne pouvais pas me résoudre de mettre à la poubelle les différents omamori que je possède, donc je pense aller dans un sanctuaire pour les rendre du coup, et en acheter un autre.
    Je ne savais pas du tout qu’il ne fallait pas les offrir…
    勉強になりました!

  2. Je viens de parcourir ton blog, les articles sont très intéressants. Comme je pars vivre au Japon l’année prochaine, ça me donne un bon aperçu sur plein d’aspects que je ne connaissais pas. Concernant le omamori, je ne savais pas non plus que ça ne durait qu’un an… J’en avais acheté un quand j’y étais allé en vacances « pour que tous mes rêves se réalisent », mais vu que c’était il y a plus de cinq ans, j’ai quelques réserves sur son efficacité à présent haha. Mais n’empêche que j’aime à croire que c’est un peu grâce à lui que j’ai réussi ma licence de japonais et que je vais partir au Japon *.*

  3. Merci pour cet article, j’y ai appris plein de choses ! Surtout le fait qu’on ne peut pas tous les offrir… J’adore celui avec le samouraï !

  4. C’est super intéressant. Décidément, j’en apprends beaucoup sur les us et coutumes du Japon via ton blog.

  5. omamori japonais sont merveilleux. Vous pouvez acheter en ligne sur http://www.omamori.com

  6. Aline a dit :

    J’aime beaucoup, merci pour ce partage 🙂 ! Qu’est-ce qui se passe si on les ouvre ? Ils perdent de leur puissance ? Je ne manquerai pas d’en acheter lorsque je visiterai le Japon.

    1. Je suppose oui, je n’en ai jamais ouvert, mais au toucher on sent que dedans il y a juste un bout de carton pour la forme 😉

  7. […] des fonds pour entretenir les lieux. Sans parler des cérémonies, on y trouve des goshuin, des omamori (porte-bonheur), des ema (plaquettes votives), des statuettes, des prédictions etc. Puis plus […]

  8. […] dans son enceinte. Ensuite après ce petit pèlerinage, j’ai pris soin d’acheter un omamori, porte-bonheur. Le mien ayant 10 ans, je me suis dis que cela serait l’occasion d’en […]

  9. […] Cependant je me suis dit que ça ne servirait à rien de s’encombrer en achetant un omamori dans chaque […]

  10. […] rencontrer notre petit garçon. Comme vous le voyez ci-dessous, j’ai reçu trois, omamori, amulettes 安産 de “bon accouchement”, je me dis donc que ça ne peut que bien […]

  11. […] dans les sanctuaire sont eu aussi a l’effigie du baseball. on y trouve divers amulette, omamori, et ema, plaquettes votives en rapport avec le baseball. Ce sanctuaire me rappelle celui de […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.