Le Japon et moi

Ce que j’aime au Japon

20121006_115258

Vivre à l’étranger signifie découvrir un autre mode de vie et de nouvelles habitudes. Ainsi, après 5 années d’expatriation, j’ai voulu parler de ce j’aime au Japon.

En société

  • La propreté.  
    Au Japon, les rues, les lieux publics, les transports en communs et les toilettes sont en général propres et c’est un détail que j’aime particulièrement ici. On ne va pas se mentir c’est vraiment agréable ! Tout d’abord, les propriétaires de chiens doivent ramasser les crottes. C’est très rare d’en voir ! Bien que dans les rues il y ait peu de poubelles, elles restent propres. En effet, il y a très peu de déchets, de mégots de cigarettes, de chewing-gum etc. Tout le contraire de nos rues françaises qui me font horreur à chaque retour au pays. C’est à chaque fois l’un de mes plus gros choc culturel inversé. 
  • Les horaires.
    Ici beaucoup de magasins sont ouverts 7 jours/7 et certaines supérette, les konbini, 24h/24. Concernant les médecins ils sont en général en congé une journée et demi par semaine et sont ouvert jusqu’à 19-20H. Ces horaires sont ajustées aux heures de travail des Japonais. Fin Juin mon fils a subitement été malade (diarrhée sévère et vomissement non-stop). Du coup j’étais vraiment contente d’avoir pu aller chez le pédiatre à 18h30 sinon je n’ose pas imaginer la nuit que nous aurions passé.
  • La sécurité.
    Je sais bien que le Japon n’est pas le pays des bisounours, on entend aussi des horreurs aux infos, mais on se sent quand même plus en sécurité qu’en France. Contrairement à avant, ici je n’ai pas peur d’être voler, agresser à chaque coin de rue voire de sortir seule le soir. C’est avec plaisir que je promène ma chienne 10min vers 21h, chose que je n’aurai jamais fais en France !
    Dans les resto et cafés, on voit souvent des sacs ou des ordinateurs portables abandonnés sur une table. Cela signale que la place est prise et qu’on est allé commander ou aux WC. En 5 ans, j’ai du égarer 6 fois des affaires (dont 3 fois mon smartphone…), et lorsque j’étais revenue sur les lieux, soit ils étaient à la même place soit ils avaient été remis au responsable du resto. Un jour, j’avais vu un homme faire tomber un billet de 10 000 yens (=80 euros). J‘ai à peine eu le temps de me retourner que j’ai vu un autre homme en costard se ruer sur le billet pour courir le rendre à celui qui l’avait fait tomber ! Sur le coup j’étais sur le cul, car en France, la personne qui l’aurait ramassé serait partie avec sans remords !

Le service client

  • Le service
    Ici l’expression “le client est roi” est appliqué à la lettre, que se soit en magasin ou au restaurant, ils se plient en 4 ! Même si beaucoup sont formatés pour toujours garder le sourire, ça change des tirages de gueule qu’on voit chez nous. Idem pour ce qui est des livraisons. Les Japonais commandent beaucoup sur internet, moi aussi depuis que j’ai eu mon fils, et il n’y a pas à dire, leur système de livraison est nickel ! Dans ma région il y a trois entreprises de livraisons et je n’ai jamais eu de problèmes. Lors de la commande on peut choisir le jour et l’heure (entre 9h et 20h) selon nos disponibilités et le livreur arrivera comme on l’avait demandé. En cas d’absence le livreur laisse un mémo dans la boite aux lettres, on le rappelle et il revient à l’heure voulue ! Quand je vois le service client en France ça me fait vraiment grincer des dents.
  • La (fausse) discipline et la (fausse) politesse.
    Tout d’abord, cassons un mythe. Bien que les Japonais soient plus disciplinés que nous dans certaines situations, ils ne le sont pas tous le temps. Certes c’est agréable de ne pas se faire doubler dans la file d’attente ou de pouvoir descendre du train sans se faire bousculer par les usagés qui veulent monter tout de suite. Cependant, dès qu’il y a de la foule, j’ai envie de dire que tout est permis. A faire encore plus attention les jours les pluies au risque de se faire harponner par un parapluie !

Les trains

  • Le disservice des trains.
    En dehors de la campagne, le pays est très bien desservi par les trains, on peut y voyager facilement quand on n’a pas de voiture ou le permis. On peut facilement changer de villes et aller ou on veut. C’est si pratique que les primaires, prennent le train tout seul pour aller à l’école (encore une preuve de ce sentiment de sécurité).
  • La ponctualité des trains.
    Mis à part certaines lignes de Tokyo, les trains sont rarement en retard, sauf pour cause de suicide ou d’intempéries (ce qui est aussi rare). C‘est aussi très agréable, surtout que les Japonais utilisent le train comme moyen de transport principal. La SNCF devrait vraiment prendre exemple !

Le temps

  • Le ciel bleu en hiver.
    Quand je me souviens des hivers en France, je me rappelle de ces matins où j’allais en cours alors qu’il faisait encore nuit. Ou encore ces fins d’après-midi où je rentrais alors que la nuit commençait déjà à tomber. On se levait avec la nuit et rentrait avec elle sans avoir profiter de la journée. Les hivers alsaciens sont froids, gris et tristes malgré l’ambiance de Noel qui y règne. Au Japon, en hiver le ciel est très souvent bleu et surement une des choses que j’aime le plus ici. Quand on se lève il fait déjà jour, malgré le froid cela fait du bien au moral. D’ailleurs ma mère aussi avait apprécié ce petit détail auquel on ne fait pas forcément attention. Quand je suis rentrée en France en décembre dernier, ça m’avait fait très bizarre de n’avoir que des jours gris.

Vue sur Kobe en janvier 2012 / Vue sur le château d’Osaka en décembre 2009

Et vous, qu’est-ce que vous aimez dans votre pays d’accueil ?

Eva

Française vivant au pays du soleil levant depuis 10 ans. Maman à plusieurs casquette travaillant à Kobe. Je partage sur mon blog un peu de mon quotidien ainsi que mes découvertes, mes voyages et ces différences culturelles avec lesquelles je cohabite. N’hésitez pas à vous abonner, je serais ravie de lire vos impressions !

Vous pourriez également aimer...

0 commentaire

  1. En repensant à mon voyage au Japon, je ne peux qu’approuver ce que tu dis 😀 . Surtout le service client… C’est incroyable en France le peu de magasin où il est appliqué. La plupart du temps, comme tu dis ça tire la gueule ou ça s’en fiche =_=. Quant à la propreté, olalala qu’est-ce que c’est parfait *.* Surtout les toilettes dans les métros, ça m’a particulièrement marqué xD.
    J’émets un petit bémol sur les déchets, oui c’est vrai qu’il y en a pas, mais je me souviens avoir bien galéré à trouver des poubelles là bas Oo Je ne sais pas si c’est toujours le cas mais c’était embêtant parfois x)

  2. Étant d’Alsace, je confirme que les hivers sont bien gris ces dernières années… Pourtant, avant, le ciel était bleu avec un froid sec. Un hiver normal quoi.
    En tout cas, ce petit post montre bien la différence de nos cultures notamment dans les grandes villes. 😉

  3. J’ai beau etre d’accord sur plein de points, ca je ne peux pas:
    « Au Japon, en hiver le ciel est constamment bleu. »
    A Kobe peut-etre, mais dans tout le Japon, loin de la. Du cote de la mer du Japon notamment les hivers sont drolement gris.

    1. L’hiver n’est pas une période ou je voyage dans le Japon, de ce fait je ne sais pas comment est le temps dans les autres régions. Mais je confirme, sur Osaka – Kobe on a souvent droit a un ciel bleu en hiver.

  4. Je pars bientôt au Japon et, moi qui ai toujours une petite déprime hivernale, lire que là-bas le ciel est bleu et le soleil déjà levé le matin me booste comme jamais 😀

    1. Comme dit dans un des commentaires précédents, même si le soleil se lève tôt, le ciel bleu ou gris ça dépend aussi de la région. Sur Kobe, on a majoritairement droit a un ciel bleu 🙂

      1. Je serai à Kyoto cet hiver 🙂

  5. Cest marrant ici j’apprecie les memes choses (a part le ciel bleu, il fiat souvent beau en hiver certes masi les jours restent courts) et nous n’avons pas de trains ici 🙁

    1. Dlsee, je suis apparement la reine des fautes de frappe aujourd’hui….

  6. Je crois qu’on aime tous plus ou moins la même chose 😀

    Pour le ciel bleu en hiver, à Fukuoka c’est moitié moitié et il a tendance à faire mauvais en février.

  7. C’est vraiment drôle, ce que tu décris au Japon est aussi ce que j’apprécie au Texas : la propreté, la politesse, le service, la sécurité, et même le ciel bleu (sauf que nous il fait chaud 😉 Du coup, quand je rentre en France, je tords un peu du nez maintenant sur certains comportements… Les Texans sont ultra positifs, ils ne se plaignent jamais (alors qu’ils n’ont jamais de vacances et que tout le monde a une vie de dingue, et qu’ils ont un accès limité aux soins médicaux et dentaires…) On aurait de quoi prendre exemple sur le reste du monde en France…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.