Kimono Momiji nature Prefecture de Kyoto Tourisme

En kimono aux temples Nanzenji et Eikando de Kyoto

Comme vous le savez, en automne au Japon, ce sont ces jolies petites étoiles rouges qui ont la cote. Du coup destination du jour, les temples Nanzenji et Eikando de Kyoto en kimono ! Puis, une fois n’est pas coutume, mes amies françaises et moi avons à nouveau décidé de louer un kimono. Nous sommes retournées à la boutique de location où nous avions loué nos kimono pour aller voir les cerisiers. Ma belle-mère m’avait dit qu’en automne on portait plutôt des kimono sombres, alors je me suis mise en quête d’un kimono dans ces tons-là. J’en ai choisi un noir à carreaux dans un style un peu rétro. Ensuite je l‘ai accessoirisé avec un obi rouge pour faire un petit rappel avec la couleur écarlate des érables que j’aime tant.

** Deux copines du groupe ont filmé notre sortie kimono, si vous voulez y jeter un œil, c’est par ici FranetLaura.

Premier arrêt, le temple Nanzen-ji

Nous voilà aux abords du temple Nanzen-ji. Il y a déjà du monde, de quoi nous donner une idée de ce qui nous attend sur place. Arrivées devant l’immense porte Sanmon nous sommes frappées par l’incroyable panorama de couleurs que nous offre cette saison. La beauté de la nature, un vrai plaisir pour les yeux ! Ces petites étoiles rouges si fragiles étaient encore en bonne forme et la lumière du soleil qui les transperçait les sublimait d’avantage. Déambulant dans le jardin et nous nous retrouvons aux pieds de l’imposant pont-aqueduc datant de 1888 et qui donne une pointe d’exotisme romain au lieu. Scrutant ses arches, je me voyais bien assise à l’intérieure de l’une d’entre elles absorbée par un bouquin. J’imagine que ce doit être un endroit un peu plus calme en dehors des périodes touristiques .

Quatre étrangères en kimono ça ne passe pas inaperçu et ce malgré la foule. Beaucoup nous ont fait des compliments et certains ont eu la politesse de demander à nous prendre en photo alors que d’autres se permettaient de le faire à notre insu, voire même de nous filmer !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
PB260549.JPG
nous en zori parsemées de feuilles d’érables et de ginko
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Kimono

Second arrêt, le temple Eikando

Nous laissant porter par la foule jusqu’au temple Eikando, nous sommes finalement enliser dans une véritable marée humaine. Victime de son succès en cette saison, l’enceinte du temple était noir de monde. Ainsi dans le jardin comme dans le temple, nous devions avancer au pas. Les momiji étaient certes resplendissants, mais le lieu en lui-même perdait un peu de son charme… Le jardin rempli de koyo semblait avoir pris feu, encerclant ainsi sa grande pagode. L’exploration du temple s’est faite en chaussettes, nous laissant alors vulnérables au froid qui nous titillait les pieds. Une longue file trônait devant le comptoir des go shuin, pour obtenir le précieux sceaux du temple dans son carnet, le temps d’attente était estimé à 1h. J’ai alors préféré prendre une feuille à part avec le sceau préalablement tamponné. Errants dans le jardin au milieu des flammes, le brouhaha des gens persistait. Cependant pas le temps de s’arrêter pour s’extasier devant le magnifique dégradé de couleurs, il faut avancer. La sortie approche, retour à la vie, on peut enfin respirer !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
PB260648.jpg
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
  • Photos bonus, l’envers du décor, un bain de foule ça fous dit ?

Avec un monde pareil ça donne juste envie de faire demi tour, pas facile de prendre du plaisir à visiter dans ces conditions. 

PB260692.JPG
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
PB260489.JPG

Eva

Française vivant au pays du soleil levant depuis 10 ans. Maman à plusieurs casquette travaillant à Kobe. Je partage sur mon blog un peu de mon quotidien ainsi que mes découvertes, mes voyages et ces différences culturelles avec lesquelles je cohabite. N’hésitez pas à vous abonner, je serais ravie de lire vos impressions !

Vous pourriez également aimer...

11 commentaires

  1. Vos articles sont toujours intéressants et les photos magnifiques. Par contre, ça doit être pénible de visiter lorsqu’il y a autant de monde, non ?

    1. Merci ! 🙂
      Cette fois-ci était la première fois ou je voyais autant de monde, c’était l’horreur, ça casse vraiment tout et donne juste envie de faire demi-tour. Pour les années suivantes, j’essayerai de visiter des coins moins « connus ».

  2. solange a dit :

    belles photos

  3. Merci de nous faire partager tes magnifiques photos automnales. ^^

    Et superbe ta photo en kimono, très bon choix pour ce modèle. 🙂

  4. mélise a dit :

    Merci pour ces reportages.
    Nous y étions il y a un an en novembre et nous avons TOUT adoré !!
    Effectivement quand il y a « foule » il est difficile de ressentir l’atmosphère des temples. nous avions loué une maison à Gion, ce qui nous a permis de découvrir les « incontournables » bien sûr mais également des sites peu visités.
    Nous avions été étonnés et ravis de voir les japonaises, quelques fois des familles entières, déambuler en kimonos. Nous sommes bretons et je nous imagine, en costumes, dans les rues et les parcs …
    Vous êtes magnifique en kimono !
    mélise

  5. japankudasai a dit :

    Bon, je suis un peu rassuré de voir que toi aussi tu as subi ta visite à Eikando à Kyoto, et que ce n’est moi qui suit juste intolérant à la foule 😂.

    Les couleurs des arbres sont magnifiques et on a tendance à retenir juste ces belles couleurs après la visite. Si tu ne connais pas, le sanctuaire Yawata au Sud de la ville est très agréable et beaucoup moins bondé.

  6. Les arbres sont magnifiques, je comprends qu’il y ait autant de monde pour les admirer.
    Je suis allée voir la vidéo, ce sont des petites rigolotes tes amies. 😆
    Vos kimonos étaient superbes, c’est sûr que des occidentales habillées de la sorte, cela ne passe pas inaperçu. 😉

  7. […] année je voulais éviter la foule qui m’avait traumatisé l’automne dernier au temple Eikando de Kyoto, ainsi j’ai choisi d’aller faire tour dans les montagnes de Kobe au […]

  8. […] c’était en 2017 au sanctuaire Eikando de Kyoto. J’avais d’ailleurs raconté mon périple ici. Je suis bien content qu’a Kobe ce ne soit pas encore le cas. L’année dernière […]

  9. […] voire plus particulièrement au thé matcha. Cependant pour ma part, j’ai plutôt pensé aux érables. Certes en automne ces feuilles étoilées sont à leur apogée lorsqu’elles revêtissent […]

  10. […] pas à ce point. La dernière fois que j’en ai autant vu, c’était en 2017 au sanctuaire Eikando de Kyoto. J’avais d’ailleurs raconté mon périple ici. Je suis bien contente qu’à […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.