• Autour des enfants,  Coutumes,  Culture & Traditions,  Fêtes / Matsuri

    Kodomo no Hi, le jour des enfants

    Le 5 Mai est un jour férié car c’est le Kodomo no hi, soit le Jour des enfants. Autrefois elle célébrait surtout les garçons en raison de la fête d’origine du 5 mai qui était Tango-no-Sekku qui leur souhaitait bonheur et santé. Puis n’oublions pas que les filles avaient aussi leur propre fête, le Hina Matsuri. Cependant le Kodomo no hi n’est devenu férié qu’en 1948 suite à la réforme des calendriers et en devenant en même en temps, le jour des enfants. Célébration du Kodomo no hi En cette occasion, les parents qui ont des garçons décorent leur intérieur de « gogatsu ningyo » (poupée de mai) qui portent une armure de…

  • Coutumes,  Culture & Traditions,  Passion Japon

    Passion Japon : Emilie et le monde des Geisha

    Salut Emilie, je suis ravie que tu aies accepté de participer à cette rubrique pour nous faire un plus découvrir le monde des geisha qui, bien qu’intriguant et fascinant, reste encore assez méconnu des occidentaux. Tout d’abord, pourrais-tu te présenter ?  Moi, c’est Emilie, je suis professeur de Français Langue Étrangère et je suis actuellement en France pour quelques temps avant de partir à l’automne pour enseigner en Egypte. Je suis accro aux voyages, grâce auxquels je peux découvrir d’autres cultures et traditions et m’exercer à la photographie, un autre de mes passe-temps. Depuis quelques années, je m’intéresse beaucoup aux kimonos et à la danse japonaise. Quel est ton parcours avec…

  • Autour des enfants,  Coutumes

    Akachan fude, une coutume japonaise

    Il y a quelques mois j’ai découvert une jolie coutume japonaise, le akachan fude, soit pinceau de bébé. Il s’agit de prendre les premiers cheveux de bébé de son enfant pour en faire un pinceau de calligraphie avec son nom et sa date de naissance gravés sur le manche. On dit que les premiers cheveux de bébé, ceux qu’il avait déjà dans le ventre de sa mère ou qui ont poussé juste après la naissance sont plus souples et portent bonheur. Ainsi faire un akachan fude est censé protéger la santé et la croissance de l’enfant.  (J’ai flouté le nom et prénoms de mon fils ainsi que sa date de naissance)…