Le mois dernier, je suis allée à Hokkaido pour la première fois et pour ces premiers pas sur l’ile du nord, je me suis rendue à Hakodate. Cette ville portuaire m’a fait penser à Kobe vu sa topographie qui lie mer et montagne et son histoire avec l’Occident car le port de Hakodate fut le premier port à s’ouvrir au commerce international.

L’ancienne capitale de Hokkaido est jumelée avec la ville canadienne de Halifax, ce qui fait que chaque année le Canada leur envoi par bateau un énorme sapin pour Noel qui a l’habitude trôner sur la place près du port. Cependant, en raison de la situation actuelle, cet échange annuel n’aura pas lieu.

Hakodate, un étroit passé avec l’Europe

Lors de ma balade dans le quartier historique, je découvrais de larges routes et trottoirs bordés par des maisons typiques japonaises qui côtoyaient des maisons victoriennes, ainsi que des sanctuaires, des églises chrétiennes et orthodoxes se faisant face. Au port, je retrouvais les mêmes entrepots en brique rouges si caractéristiques du paysage de Yokohama et de Kobe. En me promenant je constatais aussi davantage la proximité de la mer et de la montagne. Connaissant la beauté des plaques d’égout au Japon, je voulais aussi en trouver quelques une, si possible en couleur et j’ai été très satisfaite de ce côté-là, elles sont très jolies et rappellent le port / la pèche ainsi que l’histoire de la ville.

Un autre témoin du passé étroit qu’entretenait Hakodate avec l’Occident, le Goryokaku, une incroyable forteresse en forme d’étoile et fortement inspirée de l’Europe (la seule du Japon d’ailleurs). Venant d’Alsace, plus précisément du Haut-Rhin, je n’ai pas pu m’empêcher de penser au village de Neuf-Brisach qui est une ville fortifiée de la main de Vauban. Construite dans les années 1864 , c’est à présent devenu un parc connue pour ses cerisiers au printemps et j’y ai d’ailleurs vu mes koyo. Sa tour permet d’avoir une chouette vue d’ensemble.

Une des plus belles vues de nuit

Le paysage nocturne de Hakodate fait partie des 4 plus belles du Japon. Bien que le mont Hakodate ne fasse que 334m, la vue était splendide ! Sa particularité réside dans sa forme qui me fait penser à un sablier et au fait que nous sommes bien plus proche du sol et des détails des scintillements de la ville. Je suis habituée de la vue de nuit depuis les montagnes de Kobe et j’avoue qu’à présent mon cœur balance entre les deux. De plus, après le dépliant qui présente les endroits à voir sur la montagne, cela me donne extrêmement envie d’y faire une randonnée si j’y retourne !

Hakodate est une agréable surprise. Alors que je n’avais jamais prévu d’y aller, j’ai eu un véritable coup de cœur. Je pense aussi que son coté européen a du toucher une corde sensible chez moi en sortant la carte nostalgie. N’y étant restée que moins de 24h, j’aimerai beaucoup y retourner pour avoir plus de temps pour explorer davantage la ville.