Pour profiter de la saison des cerisiers à Kobe, direction le sanctuaire shinto Kitano Tenman. Il fut érigé il y a environ 260 ans puis inscrit à la propriété culturelle de la ville de Kobe en 1985. Il porte le même nom que le sanctuaire Kitano Tenmangu de Kyoto car il fut construit à la demande de celui-ci. Situé sur une colline à flan de montagne dans le quartier Kitano, qui accueillait autrefois les marchands étrangers, il offre une jolie vue sur Kobe. Tout au long de l’année on peut y voir divers célébrations ouvertes au public.

armoirie du sanctuaire Kitano Tenma représentant des fleurs de pruniers

Un dieu pour les étudiants

Comme c’est un sanctuaire Tenmangu, nous y retrouvons les symboles classiques du dieu à qui il est dédié. Ainsi une fois de plus il y a une statue de boeuf et des pruniers. Par conséquent, beaucoup d’étudiants viennent y prier afin de réussir leur examens ou leur études. Il y a même des ema, plaquettes à vœux en bois, spécialement pour les souhaits en rapport avec les études. Au point vente, on y trouve aussi des crayons et des porte-bonheurs avec des randoseru, les cartables des écoliers japonais. En général, on les offre à la rentrée d’un nouveau cycle souhaitant ainsi une bonne réussite scolaire.

Le temps des cerises

L’escalier qui mène au Kitano Tenman est magnifiquement bordé de cerisiers et tout en haut il offre une superbe vue sur la ville de Kobe. Le sanctuaire est facile d’accès et un endroit idéal pour profiter des fleurs de cerisiers. Quand on contemple la montagne en prenant de la hauteur, ce lieu saint devient une grosse tache rose au milieu de la verdure. En hiver, quelques pruniers, fidèles à Sugawara no Michizane, peuplent son jardin. On constate d’ailleurs divers représentations de fleurs de pruniers dans l’enceinte.

Le temps des amours

La fontaine pour se purifier les mains est entourée de carpes et de cœurs. Les Japonais étant friands de jeux de mots, en voici un nouveau. En effet en japonais, carpe et amour ont la même prononciation “koi“. Les ema sont aussi en forme de cœur, un recueillement pour ceux à la recherche de l’amour.