A Kobe il est possible de participer à des cueillettes fruits en se rendant chez des agriculteurs voir dans des parc prévus pour. Pour cela, selon la saison, il suffit de s’y rendre directement ou de réserver à l’avance. Lors de sorties organisées pour les ambassadeurs de Kobe j’ai eu l’opportunité de participer à deux cueillettes de fruits, celles des poires et celles des fraises. J’avais également participer aux vendanges de la ferme viticole Kobe Winery. Pour réserver une cueillette, c’est par ici, par contre je n’ai trouve que des sites en japonais.

Cueillettes de princesses rouges

Dans le Nord-Est de la région de Kobe il y a une vingtaine de cultivateurs de fraises, Nirou/Kamiougo/Ozou/Nagao. Il y a du choix, de plus, cela fait une bonne sortie peu importe le temps et petits et grands se régaleront !

Dans les montagnes de nous sommes allés à la ferme Ozo pour cueillir des fraises. On nous a fourni une barquette ainsi qu’une paire de ciseaux en expliquant ou couper. C’était sympa et je me suis régalée. Ces fraises nommées Aki Hime ont une forme de cones, elles sont grosses, juteuses et molles. Cependant, elles ne peuvent pas être trouvées dans les supermarchés. En effet, il y aurait trop de risques qu’elles soient abîmées durant leur transport. Elles sont cultivées du mois de décembre au mois de mai, puis c’est de la mi-mars à début juin que l’on peut les récolter.

chemin entre les cultures de fraises
horizon de fraises akihimi

Cueillettes de poires dorées

Les nashi, sont les poires japonaises. Elles sont rondes, blanches, juteuses et légèrement sucrées. C’était impressionnant de se promener sous ces petits arbres rempli de nashi. A ma grande surprise elles étaient vraiment énormes et très juteuses ! C’était un régale, j’en avais mangé deux et ramener deux à la maison.

Panneau informant des gestes à adopter sur place.

Dans l’ouest de la campagne de Kobe, juste derrière le Mont Rokko nous sommes allées dans la Kobe Pear Tourist Farm. Elles sont cultivées de la fin Aout à la mi septembre. En raison de la proximité de la ville et des fermes, les nashi sont cultivées jusqu’à qu’elles soient bien mures et juteuses, bref parfaites pour être dégustées. A notre entrée nous avions reçu une barquette et un couteau pour les peler. Là-bas c’est un forfait “à volonté sur place“, du coup nous pouvions en manger autant que nous le pouvions / voulions. Il était aussi possible d’en acheter pour en ramener chez soi.

Les poires nashi prêtes a être cueillies.

Avez-vous déjà participé à ce genre de cueillette ?