Au Japon les trains occupent une place importante dans le quotidien des Japonais. Les trains et les shinkansen regorgent de models et de couleurs différents au point que chaque région a les siens. Petits et grands les adorent et n’hésitent pas à faire le pied de grue pour les attendre, les voir passer et les photographier. D’ailleurs, apparemment un des métiers les plus en vu pour les enfants, serait conducteur de shinkansen. Ainsi il existe trois musée du train, à Saitama, Kyoto et Nagoya. Mon fils étant fan de trains, nous avons visités ceux de Kyoto et de Nagoya.

Musée du chemin de fer de Kyoto

C’est au printemps 2016 que le Musée du train de Kyoto ouvrit ses portes. Il est situé à une vingtaine de minutes à pied de la gare JR de Kyoto. Grace aux trains qu’il expose au rez-de-chaussée, il permet à ses visiteurs de découvrir l’histoire et la modernisation des trains de Kyoto. Un petit passage à niveau est également présent dans l’enceinte du musée et captive les petits. On peut aussi y voir les feux de signalisation qu’utilisent les trains. Certains trains sont ouvert au public, ainsi on peut s’y balader et les découvrir aussi de l’intérieur. A l’étage il y a un coin repos avec des tables ainsi qu’un espace de jeux rempli de trains et de rails. Pendant notre visite nous avions eu la chance de voir un wagon du shinkansen qui est aux couleurs de l’anime Evangelion.

Shinkansen Evangelion
feux de signalisation des trains

Le musée dispose d’une partie extérieure qui est notamment marquée par les hangars des locomotives. Étant pres du parc Umekoji, il est possible de le longer en faisant une balade dans une authentique locomotive SL.

Musée du train de Nagoya

Le SCMaglev and Railway Park se situe à Nagoya, et comme celui de Kyoto il appartient à la compagnie JR, Japan Railway. Ce musée retrace non seulement la modernisation des trains japonais, mais surtout il se concentre sur l’évolution des trains à grande vitesse, les shinkansen. A travers les différents models, c’est intéressant de voir s’allonger progressivement le fameux bec de canard du shinkansen que nous connaissons aujourd’hui. Tout commença en 1964 avec le shinkansen de série 0 qui était surnommé le train obus à cause de son gros nez (le blanc à coté du train jaune et rouge).

Les différents models de shinkansen

De plus ce musée abrite Puis on peut aussi y admirer le prototype du train du futur annoncé pour être le plus rapide du monde (603 kilomètres à l’heure), le maglev, ou linea en japonais. Les travaux pour construire la ligne Tokyo-Osaka sont en cours depuis plusieurs années et il devrait être en service en 2045. Sa spécificité est qu‘il se déplace en lévitation grace au principe de répulsion magnétique entre les voitures et la voie. Fascinant n’est-ce pas !

Prototype du train à grande vitesse Maglev
Prototype du train à grande vitesse Maglev

Passion des trains de mon fils

Personnellement, je ne me suis jamais intéressée aux trains, mon fils en est passionné depuis son plus jeune age. Il m’en parle à longueur de journée, à plusieurs livres dessus, que ce soit sur les trains japonais ou français. Cependant je prends plaisir à l’accompagner dans cette passion et à l’aider à voir ces rois des rails de ses propres yeux. A travers sa passion, il m’a appris énormément de choses qui ont finalement titillé mon intérêt. Ainsi comme beaucoup de parents ou de fan adultes, je n’hésite pas à consulter des sites pour notamment essayer d’apercevoir des trains dit « plus rare ». Par exemple nous avons pu voir de pres le Doctor Yellow, un shinkansen de maintenance qui vérifie les rails du Japon. De plus, le point positif de cet engouement pour les trains a fait qu’il a su très tot lire et écrire les hiragana !

Ces deux musées sont parfaits et complémentaires pour satisfaire la curiosité des amoureux des trains. Petits et grands y passeront un agréable moment à travers le temps.