Kansai Kobe Tourisme

Arima-onsen la ville thermale de Kobe

Au cœur des montagnes de Kobe, se cache Arima-onsen, ville thermale célèbre pour ses onsens. En effet ses sources chaudes font partie des trois plus anciennes sources thermales du Japon. En fait, Arima dispose de deux eaux. La kinsen qui est connue pour sa couleur rouille. Elle est réputée pour ses propriétés bienfaitrices pour la peau car elle est chargée en fer et en sodium. Puis la ginsen qui elle est claire et est composée de carbonate et de radium. Elle est notamment conseillée pour soigner les douleurs musculaires. Très apprécié des touristes étrangers et Japonais, Arima-onsen rassemble hôtels et ryokans, auberges traditionnelles japonaises, afin de profiter au maximum des sources chaudes.

Se relaxer dans la ville thermale

Loin de l’effervescence des grandes villes, Arima-onsen est avant tout un lieu de détente. On profite des onsens, des bains publics et du ashi-yu, le bain thermal pour les pieds qui se trouve en pleine rue. On prend son temps pour se promener dans ses étroites ruelles pleine de charme qui rappelle, un Japon d’autrefois aux airs d’Edo. J’aime le charme de ses rues et j’adore le ashi-yu qui donne l’impression d’avoir les jambes en coton une fois sorti. En flânant on constate que la ville est à la merci de ces eaux brûlantes. En effet, elle fume et est marquée part sa couleur. Tout se qui est en contact avec l’eau Kinsen, pierres, tuyaux, se teint de sa couleur rouille. Ainsi, c’est impressionnant de voir les tuyaux et les pierres humides tout rouillés.

Visiter Arima-onsen

Même sans profiter des onsen, c’est toujours un agréable endroit où passer la journée. Arima-onsen abrite aussi plusieurs temples et sanctuaires dont le Nenbutsu-ji. Celui-ci est un lieu de pèlerinage car il est dédié à un des Septs Dieux du Bonheur. Au printemps, la ville se pare de cerisiers et en automne son parc Zuihou-ji prend feu sous ses érables rouges. A l’écart du centre, une balade au vert dans le parc Tsuzumigataki permet de découvrir la cascade du même nom et qui circule dans la ville. Ce n’est pas tout ! La ville thermale d’Arima-onsen est aussi le lieu de residence des geisha de Kobe !

Parc Zuiho-ji en automne
parc Zuihou-ji en automne
Cascade Tsuzumigataki
Cascade Tsuzumigataki

Une petite chasse au trésor peut aussi être improvisée à travers la ville. Pas de pièces d’or à trouver, mais des onigawara ! Ce sont ces tuiles au visage de démons qui ornent les toits des temples et sont censé repousser le mal et ainsi protéger la maison des dieux. En effet, de jolies onigawara sont dispersées dans la ville, que se soit sur les toits des temples, dessinées, sur les murs, ou juste posées dans certains coins de la ville ! Le but étant d’en trouver à chaque fois une différente !

P1011037.jpg

Pause gourmande

On peut également titiller nos papilles en goûtant les tansan-sembei qui sont la spécialité de la ville. Ces galettes japonaises à l’acide carbonique fines et légères qui peuvent se déguster nature agrémentées de graines de sésame noir ou en sandwich fourrées au chocolat, à la fraise ou au matcha, le thé vert japonais. Elles sont réalisées à l’aide de cet instrument.

Résultat de recherche d'images pour
tansan-sembei
outil de fabrication des tansan-sembei
outil de fabrication des tansan-sembei

____

Personnellement j’aime beaucoup Arima-onsen. Si vous êtes sur Kobe, j’espère que vous prendrez le temps de découvrir cette ville thermale.

____

Adresse : Arima-cho, Kita, Kobe, Préfecture de Hyogo 651-1401
Site

Eva

Française vivant au pays du soleil levant depuis 10 ans. Maman à plusieurs casquette travaillant à Kobe. Je partage sur mon blog un peu de mon quotidien ainsi que mes découvertes, mes voyages et ces différences culturelles avec lesquelles je cohabite. N’hésitez pas à vous abonner, je serais ravie de lire vos impressions !

6 commentaires

  1. C’est sponsorisé ? (je dis ça car ça ne ressemble pas au ton de tes articles habituels et je vois cet endroit sur plein de « gros » comptes Instagram en ce moment).
    Autrement j’aime beaucoup les onigawara dessinés sur les murs, c’est vraiment très mignon.

    1. Ils sont jolis hein ^^

      Cet article n’est pas sponsorisé. Ces photos ont été prises le mois dernier (avec Joranne) et il était planifié depuis plusieurs semaines. Par « gros » comptes IG je pense savoir de qui tu parles, c’est juste une question de timing, je n’avais pas envie de chambouler davantage mon planning de publication.

      Pour le ton de mon blog, j’ai toujours mélangé perso et tourisme, je ne vois pas trop ce que tu vois de différent, j’essaye juste de varier 🙂

  2. Le cadre est superbe.
    Cela doit être très agréable de se prélasser dans ses onsen et de flâner dans les petites rue aux airs de la période Edo.

    Merci pour le partage, bonne journée. 😉

  3. Ça à l’air trop mignon comme petite ville et ça fait très cocooning je trouve sur les photos.

  4. […] plaque d’égout décorative de Kobe apparut en 1988 et se trouvait dans la ville thermale Arima-onsen. Elle représente la rivière qui la traverse, les érables et le téléphérique qui mène au Mont […]

  5. […] dans le parc dans la ville thermale Arima-onsen, dans la préfecture de Kobe. Elle se nomme ainsi en raison du son de sa chute d’eau, qui […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.