Voici Sorakuen, le jardin japonais de Kobe. C’est une petite oasis au milieu du béton de la ville. Autrefois ce jardin appartenait à un des ancêtres de l’ancien maire de la ville de Kobe.  En 1941, il est devenu la propriété de la ville, c’est pourquoi il fut ouvert au public. De plus, en 2006 il obtint le titre de site pittoresque au patrimoine commémoratif national. Il est à l’apogée de sa beauté en automne sous les érables rouges et au printemps avec les touches de rose et de violet des azalées. En novembre il est même possible d’y voir une expositions de superbes chrysanthèmes.

P1012226.jpg
Le Sorakuen fleurit de ses azalées

Le jardin Sorakuen et le passé de Kobe

Ce jardin japonais reflète parfaitement le passé de la ville de Kobe avec l’Europe puisqu’il cohabite avec la magnifique demeure Hassam. Autrefois, elle appartenait à un commerçant anglais et se trouvait dans le quartier des étrangers, à Kitano. Depuis, elle est classée comme Bien Culturel.

La demeure Hassan aux couleurs de l’automne

Cette structure en bois est un funayakata. A l’époque Edo il servait de bateau de plaisance au seigneur du fief de Himeji quand celui-ci voulait faire des croisières sur les rivières. Nul doute qu’il ait été conçut pour s’aventurer en mer. Cependant, ce n’est pas l’original, en effet il fut reconstruit dans le jardin en 1980 pour sa conservation et a été classé comme Bien Culturel. Actuellement il est unique au Japon.

Le funayakata

Malheureusement cette jolie petite maison de thé est toujours fermée. Qu’il doit être agréable de se désaltérer assis sur ses tatami en ayant vue sur l’étang et le jardin. Elle est très populaire auprès des peintres qui aiment l’immortaliser de leur pinceaux.

P1013773.jpg
La maison de thé

Prendre le temps d’ apprécier ce jardin japonais

Quand le Sorakuen revêt ses couleurs automnales et n’en est que plus beau. Les touches de rouge, orange et jaune sont mises en valeurs par la verdure encore très présente tout autour. Les érables se concentrent autour de l’étang ce qui donne l’impression que celui-ci est encerclé par les flammes

24008220_10214574211292901_1422240330_o.jpg
Le Sorakuen aux couleurs l’automne

Quand les adultes, déambulent dans le jardin pour admirer la beauté du lieu et son patchwork de couleurs, les enfants en profitent pour s’amuser et jouer les aventuriers, traverser les ponts, longer les petites cascades, passer sous un tunnel, sauter de pierres en pierres, trouver de petits chemins dérobés suffisaient à leur bonheur. A la sortie de cet havre de paix, une place avec de quoi s’asseoir pour déguster quelques pâtisseries japonaises accompagnées d’une tasse de thé attend ses visiteurs. Une pause au calme, un peu plus près de la nature

23998642_10214574160891641_569775262_o
Le petit pont qui traverse l’étang

INFOS PRATIQUES
Jardin Sorakuen
Adresse5-3-1 Nakayamatedori, Chuo-kuKobe 650-0004, Préfecture de Hyogo
Entrée : 300 yens
Fermé les jeudis