Nara Temples Tourisme

Butsuryu-ji, le temple des lycoris de Nara

Butsuryū-ji est un temple bouddhiste construit au IXᵉ siècle et situé à Uda dans la préfecture de Nara. Fondé en 850 par Kenne un disciple du moine Kukai fondateur du courant religieux bouddhiste Shingon. Situé en pleine montagne et entouré de rizières, ce temple attire notamment les photographes grace à ses fleurs de saisons, les lycoris. En effet, au mois de septembre, ces fleurs très originales font leur apparition dans la campagne japonaise. Ainsi, comme ce le fut pour moi, c’est l’occasion de découvrir de nouveaux endroits dans l’archipel.

Butsuryu-ji temple des lycoris de Nara
Butsuryu-ji temple des lycoris de Nara

Les lycoris, c’est quoi ?

Les lycoris sont des fleurs qu’on ne trouve qu’en Asie et qui fleurissent au mois de septembre. En japonais, elles portent le nom de higanbana. Hiigan fait référence à la toussaint d’automne et bana, dérivant de hana, signifie fleurs, donc les fleurs d’équinoxe. Elles sont majoritairement rouge, mais il en existe aussi en jaune, blanc et rose. De part leur apparence, elles sont aussi nommées en anglais, spider-lilies, les lys-araignées. Cependant, bien que belles et intrigantes par leur apparence, il se trouve qu’elles sont toxiques ! C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elles sont volontairement plantées près des rizières afin d’éloigner les indésirables. Sinon elles poussent spontanément ou elles veulent, j’en ai deux dans mon jardin qui sont apparues du jour au lendemain.

Le temple des lycoris

Dans la préfecture de Nara, Butsuryu-ji fait partie des temples à lycoris car l’escalier qui y mène en est bordé, ainsi que la colline sur laquelle il repose. Quand les fleurs sont au pic de leur floraison, le paysage est vraiment beaux et les lycoris sont somptueuses. Cependant au printemps, le temple troque son magnifique tapis rouge pour un énorme cerisier qui trône au milieu des escaliers. Ayant plus de 900 ans, il s’agit du plus vieux cerisier de l’archipel et est considéré comme Monument Naturel du Japon !

L’escalier bordé de lycoris qui mène à l’entrée du temple

Temple et histoire du thé liée à Nara

Dans l’enceinte du temple, en témoigne ce parasol rouge, il est aussi possible de déguster quelques wagashi, patisseries japonaises, accompagnées d’une tasse de thé. Je me demandais pourquoi le temple servait du thé, car ce n’est pas très commun.

Puis j’ai découvert Nara entretient un lien étroit avec le thé. En effet, le thé fut apporté de Chine et introduit pour la première fois au Japon en 806, dans la préfecture de Nara ! Il s’agit du moine Kukai qui, a son retour, aurait donné des graines à son disciple Kenne qui les aurait cultivé dans l’enceinte du temple Butsuryu-ji. Ainsi celui-ci devint le lieu de naissance du « thé yamato » qui s’est ensuite répandu dans le reste du Japon.

Adresse : 1684 Haibaraakabane, Uda, Nara
Accès : en voiture, un petit parking se trouve juste en bas des escaliers du temple

Eva

Française vivant au pays du soleil levant depuis 10 ans. Maman à plusieurs casquette travaillant à Kobe. Je partage sur mon blog un peu de mon quotidien ainsi que mes découvertes, mes voyages et ces différences culturelles avec lesquelles je cohabite. N’hésitez pas à vous abonner, je serais ravie de lire vos impressions !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.