Awaji shima,  Culture & Traditions,  Le saviez-vous?

L’ai-zome, la teinture bleue indigo japonaise

L’Ai-zome est une méthode traditionnelle japonaise de la teinture indigo. Très riche en couleur et nommé « bleu japonais » celui-ci offre largement de quoi voir la vie en bleu sous toutes ses coutures.

A l’atelier Ai aii Blue sur l’île de Awaji. Il est possible de s’essayer à cette pratique en réalisant des vêtements, des mouchoirs, des serviettes ou des accessoires. La propriétaire, Sally est anglaise, donc vous serez entre de bonnes mains si vous ne parlez pas japonais. Même sans parler anglais, le tout est d’observer les gestes de Sally qui sera à votre disposition pour vous aider. La couleur de leur indigo est durable et ne déteint pas car ils utilisent des ingrédients naturels et veillent au bon niveau du PH de la teinture..

La boutique

Le processus de l’ai-zome, cette teinture indigo japonaise

Pour être terminé en tissu teint, un processus long et délicat est nécessaire. Le colorant indigo est généralement fabriqué à partir de feuilles de plantes appelées «tade». Les feuilles sont séchées puis fermentées en ajoutant de petites quantités d’eau. Après une fermentation de 100 jours, du son de blé appelé « husuma« , du citron vert et du sake japonais sont ajoutés avec les feuilles fermentées. Puis après une semaine supplémentaire, la solution d’indigo fermentée est enfin prête pour la teinture des tissus et des fils. Cependant, le matériau est aussi délicat qu’il doit toujours être bien entretenu.
La solution d’indigo elle-même n’a pas l’air bleu. En fait, les tissus et les fils qui ont adsorbé le colorant indigo deviennent bleus lorsqu’ils sont exposés à l’air libre. Le processus de teinture des fils et des tissus se fait à plusieurs reprises, approfondissant la couleur du colorant petit à petit jusqu’à ce qu’il devienne un bleu japonais.

Le déroulement de l’atelier

Aux cotés de Sally, nous avons donc fait nos débuts dans ce monde aux 50 nuances de bleu. Elle nous avait proposé deux sortes de motifs, un au dégradé Ai-zome vertical et un autre dégradé moucheté. C‘est ce dernier que j’ai choisi de faire. Pour cela, j’ai d’abord du enrouler mon mouchoir autour d’un gros tuyau en plastique. Ensuite, armée d’un tablier et de gants, j’ai du répéter à quatre fois les gestes suivants ; tremper le tissu dans l’ai-zome en le pressant et le rincer. Cependant après chaque rinçage je devais dérouler un petit peu plus le mouchoir afin de pouvoir faire le dégradé. Pour finir, il suffisait de rincer une dernière fois le mouchoir et de le faire sécher. (pour l’autre motif, vous pouvez voir sur la photo ci-dessus quel matériel Sally a utilisé.)


C’était une chouette expérience, j’ai beaucoup aimé cette initiation et j’aimerai bien y participer à nouveau. J’aime l’idée de créer des souvenirs originaux et uniques, car bien que tout le monde fasse les mêmes gestes, le résultat final ne sera pas exactement le même. Aucun objet ne sera 100% identique ! Mes camarades ambassadeurs et moi en gardons un bon souvenir.

Sally a ouvert sa boutique en avril 2020, c’est d’ailleurs elle qui a peint et dessiné la façade de sa boutique. En plus des ateliers, elle vend également des vêtements et des objets déjà teint. Que vous soyez de passage à Kobe ou sur l’île d’Awaji, n’hésitez pas à tenter l’expérience ou juste y jeter un œil. Pour réserver, il faut le faire via le site, le prix diffère selon l’objets à teindre (mouchoir, serviette, vêtement etc).

SiteRéservation atelier Instagram Facebook

AI AII BLUE 
Adresse : 656-0022 / 2-3-19 Kaigan toori, Sumoto, préfecture de Hyogo 
Téléphone : 0799-20-5252

Française vivant au pays du soleil levant depuis 10 ans. Maman a plusieurs casquette travaillant à Kobe. Je partage sur mon blog un peu de mon quotidien ainsi que mes découvertes, mes voyages et ces différences culturelles avec lesquelles je cohabite. Je publie un nouvel article tous les 5, 15 et 25 de chaque mois. N’hésitez pas à vous abonner, je serais ravie de lire vos impressions !

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :