Mon quotidien japonais

Tranches de vie estivale avec le covid

Depuis que le covid est apparu, nos vies ont bien changés. De nouvelles habitudes ont pris vie, que ce soit de porter le masque ou de se désinfecter régulièrement les mains. Le Japon vit le covid différemment, pas de confinements, mais des états d’urgence à répétition. Le but étant juste de limiter les heures d’ouvertures des magasins et des restaurants.

Vivre masquée

Voilà déjà 5 mois que je porte quotidiennement un masque. Avant je n’en portais jamais, même quand j’étais malade parce que ce n’était simplement pas confortable avec mon grand nez. Cependant depuis que le corona s’est installé, je le porte à chaque sortie. Mettre mon masque avant de sortir de chez moi est devenu un nouvel automatisme, en passant outre mon inconfort nasale, c’est devenu une nouvelle habitude. Pour le moment j’ai l’impression que 99% des gens continuent de porter, notamment dans les trains et les magasins. Des masques en papier, des masques en tissus, des fait-main, de toute formes, couleurs et motifs différents. On prend vite le pli en dehors ds petites douleurs derrières les oreilles. Cependant avec la chaleur et surtout l’humidité, ça devient difficile de le porter. On transpire davantage et de petits boutons apparaissent. De ce fait, j’avoue que quand je suis seule dans une rue, que je me permets de baisser mon masque pour profiter d’un peu de fraîcheur et faire respirer ma peau.

fille masquée au Japon pendant le covid
vivre masquée au Japon pendant le covid

La saison des pluies


Comme vous avez pu le constater via les médias, cette année le tsuyu, la saison des pluies nous a bien gâté, environ deux semaines de grosses pluies quasi non-stop. Par chance par chez moi il n’y a pas eu de dégâts contrairement au sud du Japon. A chaque tsuyu une région est fortement touchée, je me souviens encore d’Hiroshima il y a deux ans dont certains villages avaient été inondés. A l’heure oú j’écris ces lignes, l’été s’est installé et rebonjour les 30 degrés dès 9h du matin. En un an j’avais oublié à quel point le soleil tape fort ici !
> L’été au Japon

Été et covid


En raison de la situation actuelle toutes les festivités de l’été japonais sont annulées. Pas de feux d’artifices, pas de matsuri, pas de plages car baignade interdite. Autant dire que cette année l’été ne s’annonce pas très gai alors que toutes ces festivités permettaient de faire un peu abstraction de la chaleur. De plus, avec le regain de cas de covid qui augmente à nouveau depuis quelques semaines, il est préférable de limiter ses sorties. Contrairement aux années précédentes je ne pense pas que j’aurai d’occasions de faire une sortie en yukata cette fois-ci…
> Festivités d’été au Japon

Je vous souhaite un bon été et restez vigilent !

Eva

Française vivant au pays du soleil levant depuis 10 ans. Maman à plusieurs casquette travaillant à Kobe. Je partage sur mon blog un peu de mon quotidien ainsi que mes découvertes, mes voyages et ces différences culturelles avec lesquelles je cohabite. N’hésitez pas à vous abonner, je serais ravie de lire vos impressions !

Vous pourriez également aimer...

0 commentaire

  1. Bel été à vous aussi.

  2. C’est vrai que j’ai mis une seule fois des masques japonais et ils étaient trop petits pour moi. Ce qui n’est pas le cas des masques chinois. Peut-être devrais tu voir pour changer de marque?
    Les chinois sont très conforts et ne font pas mal du tout derrière les oreilles… et j’ai même suffisamment de place pour mon long nez

    1. La marque Uniqlo à crée des masques Airism en tissu anti-transpirant. J’en ai acheté hier et c’est beaucoup mieux ! Doux et confortable pour le visage avec un effet de « frais » quand je le porte.

  3. Pas facile de vivre avec un masque sur le nez en permanence…
    Ta taille de masque fait écho à une anecdote que nous avons vécue. Le collège de ma fille avait donné, à la reprise des cours, deux masques en tissu lavable. Le hic, c’est qu’ils convenaient plus à un enfant de 6ème qu’à une ado de troisième… Une taille dite standard qui ne convient pas forcément à toutes les morphologies…
    Dommage pour les feux d’artifices, ils pourraient être tirés sans forcément avoir du public présent. Quand j’y pense, mon village ne les a pas tirés non plus au 14 juillet…

    Bises et bon courage pour l’été japonais avec les grosses chaleurs avec les cigales en fond sonore. 😉

    1. Il y a quelques il y a eu plusieurs feu d’artifice surprises pour éviter les rassemblements.

      Concernant les masques, les tailles varient selon les morphologies, j’espère que tu en auras trouver de plus adapté pour ta fille.

      Passez un bel malgré la situation et restez tout de même prudent 🙂
      Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.