Fêtes / Matsuri Kimono

Festivités d’été au Japon

Au Japon qui dit été dit aussi yukata, hanabi (feu d’artifice), kakigori (glace pilée) et matsuri (festival). Bien que je n’aime pas l’été japonais à cause de son insupportable chaleur, j’apprécie tout de même les réjouissances estivales de cette saison. Voici les trois festivités incontournables et indissociables de l’été japonais.

浴衣

Les yukata, ces légers kimono d’été en coton. Moins chaud, moins lourd et moins compliqué à mettre qu’un kimono, mais tout aussi élégant ! Tant de teintes et de motifs différents. Il suffit de la couleur du obi, d’un accessoire particulier, du choix du nœud du obi ou tout simplement de la coiffure pour en changer le style. Un seul yukata peut avoir plusieurs vies. Il suffit de se laisser guider par sa créativité et ses envies !

En mai dernier, j’en ai acheté deux à la brocante du temple Tennoji d’Osaka pour seulement 5 euros. J’ai eu un  gros coup de cœur pour ce superbe yukata blanc aux hortensias rouges. Amoureuse du rouge, je n’ai pas pu résister, c’était comme une évidence, il était là pour moi ! Je l’ai inauguré lors d’une sortie à Kyoto avec deux amies françaises. Nous sommes allées visiter un musée de kimono. Celui-ci est très petit et j’avoue que nous ne fument pas du tout bien accueilli, mais bon… Nous avons eu droit a une petite visite pour voir comment sont confectionnés les obi, les ceintures de kimono, les différentes techniques utilisées etc. C’était intéressant et les obi étaient vraiment beaux.

* Site du musée, Orinasukan

花火

Hanabi, ou littéralement « fleur de feu », c’est joli, non ? Les feux d’artifices sont probablement l’attraction préférée des Japonais. Les gens se ruent, s’attroupent pour trouver LA place qui leur permettra de contempler au mieux le spectacle. Pour l’occasion les yukata sont aussi de sortie. Dans le calme plat, seuls le son des feux d’artifice résonnent dans la nuit. Ces féeries nocturnes plongent ses spectateurs dans une bulle.  Le temps d’un instant, ils ne pensent à rien et profitent juste du moment présent. Émerveillés par la beauté du tableau dont ils sont témoins, quelques « sugoi » et « kirei » ponctuent cet arrêt dans le temps. Hélàs, une fois le spectacle terminé, le retour à la réalité se fait sans attendre. Il ne leur reste plus qu’à braver les rues noires de monde et les trains bondés pour rentrer chez eux. 

Cette année mon fils et moi sommes allés voir le hanabi de Kobe qui avait lieu au port le même jour que celui d’Osaka. Voulant éviter la foule, j’ai préféré admirer le feu d’artifice depuis le couloir du building ou je travaille, soit depuis le 17eme étage. Nous avions une belle vue, c’était magnifique. J’aime les feux d’artifices japonais. Ils sont si beaux, si haut et durent longtemps, environ 1 heure ! Un vrai régale pour les yeux. Nous sommes aussi partis avant la fin du spectacle afin de ne pas être coincés comme des sardines dans le train du retour.

38490788_291420118277314_9064201343433965568_n
38600453_363540854185100_993820810563026944_n

Les matsuri, ces festivals indissociables de l’été nippon. Les célèbres comme Gion Matsuri à Kyoto ou Tenjin Matsuri à Osaka attirent énormément de monde. Les petits de quartiers, eux, sont beaucoup plus conviviales. Des lanternes éclairent les rues. Des stands proposent jeux, nourritures et boissons. Les kakigori aux goûts multicolores rafraîchissent les convives. Des musiques de danses traditionnelles Bon-Odori accompagnent le chant des cigales. Les yukata offrent des touches de couleurs à travers la nuit. Les gens s’amusent et profitent de ces nuits chaudes d’été.

Mon fils et moi sommes allés au matsuri de notre quartier avec des ami/es. Un kakigori à la fraise, deux-trois petits jeux, des rires et sourires à gogo et le tour est joué, de quoi avoir de jolis souvenirs de l’été de ses quatre ans !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Eva

Française vivant au pays du soleil levant depuis 10 ans. Maman à plusieurs casquette travaillant à Kobe. Je partage sur mon blog un peu de mon quotidien ainsi que mes découvertes, mes voyages et ces différences culturelles avec lesquelles je cohabite. N’hésitez pas à vous abonner, je serais ravie de lire vos impressions !

13 commentaires

  1. Comme toujours, une article intéressant et bien écrit. Vous êtes ravissante dans votre très beau yukata 👍😊

  2. Ces petits festivals doivent être enchanteurs.
    Ton yukata est joli comme tout. C’est rigolo, les fleurs d’hortensias me font penser à des grappes de raisins. ^^
    La France bat aussi des records de chaleur ces derniers jours… Il faut croire que c’est mondial.
    En tout cas, ça laisse présager un hiver froid. On verra.

    Bises, à bientôt ! ♫

  3. Pourquoi dis tu que vous ne furent pas très bien accueillis dans le petit musée ?
    En tout les cas, ton Yukata est vraiment ravissant !
    Il fait très chaud également en France mais pour avoir vécu un été au Japon, je ne t’envie pas trop lol. Je sais à quel point les été la-bas sont étouffant.
    Merci pour ce très joli article.

    1. Merci ! 🙂

      Alors ce qui s’est passé. Contrairement à moi qui étais en ballerines, mes deux amies avaient mis des geta avec leur yukata. A peine nous avions passé la porte du musée et eu une seconde de réflexion pour voir que nous devions nous déchausser, que le réceptionniste, sans même nous dire bonjour / bienvenu, a violemment hurlé sur mes amies en leur disant « socks, socks, socks » et en les pointant du doigt. Elles lui ont répondu en japonais qu’elles n’avaient pas de chaussettes, nous n’avions pas pensé à l’éventualité de devoir nous déchausser pour visiter le musée, du coup il leur a tendu un panier qui en était plein. Ce n’était donc pas comme si nous avions du être les seules à se retrouver dans cette situation. Ensuite le temps de nous déchausser que le réceptionniste nous tendait déjà le ticket de caisse pour l’achat de trois entrées. Puis quand mon amie lui a demandé si l’exposition était à l’étage, il lui a coupé sec la parole et nous a balayé de la main pour signifier que nous pouvions y aller.
      Bref, un accueil froid, irrespectueux et tres expédié. Ce n’est pas grand chose, peu être que nous sommes trop habituées à être prises avec des pincettes avec le service à la japonaise, mais bon bonjour l’accueil, on avait juste envie de faire demi tour.

      Une amie d’une de mes amies avait participe à un atelier, et apparemment ça c’était aussi mal passe avec une personne du staff, nous avons donc supposé que nous avions du tomber sur la même personne.

  4. tetoy a dit :

    Il est magnifique ce yukata ! Et il te va à merveille 🙂
    Un jour, j’aimerais pouvoir faire un matsuri de petit quartier avec mes enfants et voir un de ces fabuleux feux d’artifice ^^

    1. Merci !
      Je te le souhaite 😉

  5. enfancejoyeuse a dit :

    Je découvre à mon tour votre blog qui est dépaysant ! Je vais le partager avec des amis proches qui sont passionnés de cette culture !
    Le yukata vous va à ravir !!!
    A bientôt !!
    Charlotte.

  6. ça à l’air très sympa. J’essaierais lors de mon prochain voyage. Moi je voulais m’acheter un kimono et le ramener en France mais j’en ai pas vue beaucoup lors de mon voyage organiser et on avait pas beaucoup de temps pour faire les boutiques. Les seuls que j’ai vue été assez cher. Peu être que j’aurai dut regarder les yukatas.

  7. […] Été et covid19En raison de la situation actuelle toutes les festivités de l’été japonais sont annulées. Pas de feux d’artifices, pas de matsuri, pas de plages car baignade interdite. Autant dire que cette année l’été ne s’annonce pas tres gai alors toutes ces festivités permettait de faire un peu abstraction de la chaleur. De plus avec le regain de cas de corona virus qui augmente a nouveau depuis quelques semaines rappelle qu’il est preferable de limiter ses sorties. Je me demande si j’aurai l’occasion de faire une sortie en yukata cette année…> Festivités d’été au Japon […]

  8. Jenck a dit :

    Ca donne tellement envie, l’été au japon ! Mais je suis départager car les festivités estivales et l’ambiance donnent certes envie, l’humidité et les fortes chaleurs sont moins attractifs ^^ »

    1. On est beaucoup à penser la meme chose 😉

  9. […] En raison de la situation actuelle toutes les festivités de l’été japonais sont annulées. Pas de feux d’artifices, pas de matsuri, pas de plages car baignade interdite. Autant dire que cette année l’été ne s’annonce pas très gai alors que toutes ces festivités permettaient de faire un peu abstraction de la chaleur. De plus, avec le regain de cas de covid qui augmente à nouveau depuis quelques semaines, il est préférable de limiter ses sorties. Contrairement aux années précédentes je ne pense pas que j’aurai d’occasions de faire une sortie en yukata cette fois-ci…> Festivités d’été au Japon […]

  10. […] si certes je n’aime pas l’été japonais, heureusement que ses festivités aident à prendre notre mal en […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.