Temples,  Tourisme

Temple du tigre de Nara, Chogosonshi-ji

Nara est principalement connue pour son grand bouddha, cependant la préfecture regorge de divers temple dont celui du tigre ! Chogosonshi-ji se trouve dans la ville de Ikoma sur le mont Shigisan, d’ailleurs on a tendance à l’appeler plus par ce nom-ci plutôt que le sien qui est long et compliqué a lire en kanji. A l’origine, il est dédié à Bishamonten qui un des Sept Dieux du Bonheur et dont le blason est le mukade, un centipède japonais. En effet, le prince Shotoku, afin de gagner sa prochaine bataille, vint prier le dieu de la guerre, Bishamonten, qui lui serait apparu sous la forme d’un tigre. Par la suite, sortant vainqueur, il lui fit ériger le temple Chogosonshi-ji en son honneur et en lui attribuant le tigre comme animal symbolique.

Chogosonshi-ji, un lieu polythéiste

Là-bas le shintoïsme et le bouddhisme cohabitent en regroupant ainsi plusieurs petits sanctuaires et temples. Il est même d’ailleurs possible d’y déjeuner voire d’y séjourner ce qui permet de gouter au shojin ryori, la cuisine bouddhiste des moines ! Je ne m’attendais pas à une telle mixité religieuse ou a voir des hotels juste à coté. Ainsi Bouddha, torii et pagodes se côtoient au plus pres et c’est beau ! Vu la particularité du lieu on peut donc faire plusieurs goshuin, calligraphie des temples. Pour ma part, je n’ai pris que celui du temple principal, c’est-à-dire Chogosonshi-ji.

Le temple du tigre de Nara

Dès le pont qui s’élance du parking à l’entrée du temple, le tigre est à l’honneur dévoilant ainsi une autre facette de Nara ! Le tigre est partout, sur les drapeaux, les ema (plaquette votives), sous forme de divers souvenirs dont des gateaux, sur les lanternes en pierre, en statues ! Le plus impressionnant étant l’immence Hariko no tora, un tigre fait en papier mâchée de washi dont la tête bouge tout doucement. On y trouve également un étrange tunnel à l’apparence d’un tigre dont la gueule grande ouverte sert d’entrée. L’intérieur est sombre et peut effrayer, mais en fait il rassemble les 88 temples du pèlerinage de Shikoku ! Par conséquent, il s’agit en fait d’un autre lieu de prière !

Randonnée automnale au Mont Shigisan

La route qui y mène mêle à la fois campagne et montagne ainsi en voiture c’est très agréable de rouler en voyant le paysage et la vue defiler au fur et à mesure qu’on prend de la hauteur. J’y suis allée en automne et juste c’était magnifique. L’enceinte du temple était rempli de superbes érables rouges que le beau temps sublimait davantage. Je crois que ce sont les plus belles couleurs d’automne que j’aurai vu de 2021.

Depuis Chogosonshi-ji, une petite randonnée débute pour atteindre le sommet du mont Shigisan via un chemin bordé de torii qui rappelle Fushimi Inari de Kyoto. Au sommet se trouve le petit temple du roi-dragon. Là-haut, la vue sur la ville de Ikoma y est imprenable ! C’était la première fois que j’avais une vue de hauteur de Nara!

Vue sur Ikoma, la ville ou se situe le mont Shigisan
Vue sur Ikoma, la ville ou se situe le mont Shigisan

Je recommande vivement Shigisan qui plaira aux petits et grands. Ce temple du tigre est un diamant rare caché loin du coin touristique de Nara. Riche de toute cette mixite religieuse, il est connu pour être un lieu de pèlerinage.

Française vivant au pays du soleil levant depuis 10 ans. Maman a plusieurs casquette travaillant à Kobe. Je partage sur mon blog un peu de mon quotidien ainsi que mes découvertes, mes voyages et ces différences culturelles avec lesquelles je cohabite. Je publie un nouvel article tous les 5, 15 et 25 de chaque mois. N’hésitez pas à vous abonner, je serais ravie de lire vos impressions !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :