Le saviez-vous?

Goshuin, calligraphie souvenir des temples

Connaissez vous les goshuin que l’on peut récolter dans les temples ? Adorant voyager, j’essaye toujours de me ramener un petit souvenir « typique » des pays et de certains endroits que je visite. Au Japon, j’aime beaucoup aller visiter les temples et les sanctuaires, parfois isolés ou au beau milieu des buildings, chacun a son histoire, son ambiance, sa particularité, son architecture. Dans ces lieux de prière, on peut tirer la bonne aventure ou s’acheter des お守り, omamori, qui sont des amulettes. Il en existe de toutes sortes tel que pour le bonheur, la santé, la réussite scolaire, la richesse, une bonne grossesse, être heureux en amour ou pour éviter les accidents de la route. Cependant je me suis dit que ça ne servirait à rien de s’encombrer en achetant un omamori à chaque fois. Puis j’ai découvert une façon originale d’avoir un souvenir de chaque temple, il s’agit en fait de les collectionner ! 

Qu’est-ce qu’un Goshuin ?

Ça s’appelle 御朱印 (goshuin) ce sont des calligraphie des temples et sanctuaires accompagnées de la date et de son propre sceau. Pour commencer il faut d’abord acheter un goshuin-cho, carnet de pèlerins (il y en a sur place), chaque lieu saint a son propre design en référence à sa propre spécificité. Puis une fois sur place présentez-le au comptoir de goshuin de chaque temple ou sanctuaire que vous visiterez. En général, il y a plusieurs goshuin en fonction du nombre de divinités a qui le lieu est dédié ou des saisonniers. Je trouve cela originale, très joli et parfait comme souvenir personel.

Acte religieux et règles

Cependant il y a quelques règles à respecter. En effet, les goshuin ne sont pas de simples souvenirs, ce sont avant tout des calligraphie de pèlerinage ! D’abord, en principe il faut séparer les temples bouddhistes et les sanctuaires shintoïstes en ayant un carnet pour chacun. Mais pas de panique, meme les Japonais ne le font pas forcement. Ensuite, par respect pour le lieu saint, il est préférable de demander un goshuin après l’avoir visiter et/ou prier. Ainsi pour trois voire cinq euros, vous aurez droit à une magnifique calligraphie du nom du lieu accompagné de la date et de son propre tampon. Enfin, quand on termine un goshuin-cho, il est conseillé de le sceller pas un lieu important, un grand temple / sanctuaire. D’ailleurs il est même courant pour les Japonais de se faire incinérer avec leur carnet de pèlerin.

Mon goshuin-cho

J’ai commencé ma « collection » en décembre 2011, j’avais acheté mon carnet au temple Ikuta de Kobe. A présent j’ai pu accumuler 28 temples se trouvant aussi bien à Kobe, Himeji, Daisen, Izumo, Kyoto, Osaka, Nara, Ise et Tokyo. Mon dernier date de l’automne 2013 que j’avais fait au sanctuaire Izumo-taisha, dans la préfecture du Shimane. J’ai hâte de visiter de nouveaux temples pour compléter mon goshuin-cho.

Voici un petit aperçu de ma collection.

20140529_095632

Meiji-jingu (Tokyo) – Tofuku-ji (Kyoto) – Sumiyoshi-taisha (Osaka)

20140529_095453

Kyomizu-dera (Kyoto), Yasaka-jinja (Kyoto), Ikuta-jinja (Kobe)

20140529_095509

Okayama-jinja (Okayama) – Kasuga-taisha (Nara) – Todai-ji (Nara)

 

Eva

Française vivant au pays du soleil levant depuis 10 ans. Maman à plusieurs casquette travaillant à Kobe. Je partage sur mon blog un peu de mon quotidien ainsi que mes découvertes, mes voyages et ces différences culturelles avec lesquelles je cohabite. N’hésitez pas à vous abonner, je serais ravie de lire vos impressions !

24 commentaires

  1. C’est très beau !

  2. tunimaal13 a dit :

    J’adore cette façon de faire des collections. Je vais faire pareil pendant mon tour du Japon à pieds.

  3. C’est une super idée, et c’est très joli!

  4. C’est une très bonne idée … je ferai la même chose quand j’irai au Japon. Quel souvenir précieux !

  5. C’est vraiment très joli… Mon truc à moi quand je voyage… Acheter des shoes en souvenir et comme ça quand je les porte, je suis encore un peu en vacances!
    Xoxo
    Themouse
    http://TheMouse.org

  6. Comme tout le monde, c’est très beau !

  7. C’est superbe ! Je pense que je vais en faire de même, adorant visiter temples et sanctuaires 🙂 quel dommage que je n’ai pas connu ça avant !

  8. Coucou Eva !
    Je vais prendre le temps de parcourir ton blog très prochainement pour préparer mon voyage ! En tout cas j’ai beaucoup aimé cet article ! C’est une très bonne idée, c’est très beau et ça prend pas tellement de place !
    Je te fais des bisous !
    Clara

  9. C’est génial! si j’avais su ça avant mon séjour =O j’aime beaucoup 😀

  10. superkawaiyen a dit :

    De notre coté, nous avons opté pour les tampons gratuits ! Tu pourrais faire un article dessus aussi 🙂 Ca peut se compléter pour les lieux touristiques qui ne sont pas des temples
    http://perduedanslemaki.blogspot.fr/2010/12/matsumoto-son-chateau-ses-citrouilles.html

    1. BRIDE a dit :

      Bonjour,
      Super idée, je suis intéressée pour mon voyage en novembre prochain; Comment ça marche?
      Merci d’avance.

  11. Super ! Je ne connaissais pas et je suis vraiment attirée par le concept ! Je vais commencer ce weekend !

  12. […] Dans le centre, près de la gare de Sannomiya vous avez les galeries commerciales. avec autant de restaurants que de magasins. J’aime bien y déambuler, c’est à Kobe que qu’il y a le plus de mes magasins préférés. En chemin vous pouvez aussi aller au temple Ikuta. C’est ici que j’ai acheté mon Goshuin-chou, mon carnet pour collections les tampons / calligraphies des temples (article ici). […]

  13. […] En ce début février, le 3 fut le jour du Setsubun ou à l’aide de mame (graine de haricot) nous devons chasser les oni, démons. Pour en savoir plus sur cette fête, je vous invite à lire mon article Setsubun. Pour l’occasion, à la garderie de mon fils ils ont fait des masques à l’effigie des oni.  Puis nous sommes aussi allés au temple Nakayamadera pour le Setsubun Matsuri. Nous avons pu y voir les fameux oni avec des enfants en pleurs pour la photo souvenir. Mon fils, lui, ca ne lui a fait ni chaud ni froid^^ Le temple ou nous sommes allés n’était qu’à 20 minutes de train, je ne le connaissais pas et ce fut une belle découverte. C’est un grand et beau temple. C’était la première fois que je voyais un temple avec de tels ornements. Bien sur j’en ai aussi profité pour ajouter son sceau à ma collection de Go shuin, sceaux des temples. Là aussi pour en savoir plus sur cette « collection », je vous invite à lire l’article qui y est consacré Go shuin.  […]

  14. […] carnet de sceaux, les go-shuin. Je vous avais déjà parlé de cette pratique par ici -> Go shuin. Le temple Mondo yaku jin est assez connu dans le coin, c’est un joli temple qui permet […]

  15. […] collectionneurs de goshuin, des sceaux de temples, seront ravis de savoir qu’ici on peut en récolter jusqu’à 4 en […]

  16. […] vous en avais déjà parlé précédemment ici, je collectionne les goshuin, les sceaux des temples et sanctuaires. A force de déambuler dans les […]

  17. […] vous en avais déjà parlé précédemment ici, je collectionne les goshuin, les sceaux des temples et sanctuaires. A force de déambuler dans les […]

  18. […] vous en avais déjà parlé précédemment ici, je collectionne les goshuin, les sceaux des temples et sanctuaires. A force de déambuler dans ces […]

  19. […] argent et donc des fonds pour entretenir les lieux. Sans parler des cérémonies, on y trouve des goshuin, des omamori (porte-bonheur), des ema (plaquettes votives), des statuettes, des prédictions etc. […]

  20. […] Je découvre aussi que cet endroit fait partie des cinq temples aux plafonds de sang de Kyoto. En effet, il s’agit des traces de seppuku (suicide par éventration) de samurai. Les sols tâchés par leurs actes ont étaient convertis en plafonds, c’était la première fois que j’en visitais un. C’était étrange ce mélange des époques. Si on regarde bien on y distingue l’empreinte d’une main et d’un pied. Bien sûr après avoir visité, j’ai demandé mon goshuin. […]

  21. […] côtoie des torii et des pagodes ! Vu la particularité du lieu on peut donc faire plusieurs goshuin, calligraphie des temples. Pour ma part, je n’ai pris que celui du temple principal, c’est-à-dire […]

  22. […] Tigers il est également surnom de « sanctuaire des tigres ». Ainsi, on y retrouve des ema, des goshuin et des statuettes a l’effigie des tigres. 2022 étant l’année du tigre, il a davantage […]

  23. […] l’avais deja mentionné, mais je collectionne les goshuin, les sceaux des temples et sanctuaires. A force de déambuler dans ces lieux, j’ai découvert […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.