Culture & Traditions Fêtes / Matsuri

La fête de Setsubun au Japon

Le 3 février, c’est le jour du Setsubun au Japon. Comme beaucoup, cette fête est aussi d’origine chinoise et est célébrée sur l’archipel depuis le VIIIème siècle. Afin que le printemps puisse arriver sereinement en nous apportant le bonheur, il faut chasser les démons de l’hiver ! Setsubun, 節分, signifie 季節の分かれ目 soit « le changement de saison ». Normalement cette fête devrait avoir lieu pour chaque saison, cependant au Japon le printemps est plus symbolique. En effet, il représente le renouveau, marque la nouvelle année et la rentrée scolaire par la même occasion.

Les célébrations de Setsubun

De nos jours, il est de coutume de jeter par la fenêtre des mame, des graines de haricot, en disant « Oni wa soto, fuku wa uchi » (Les démons dehors, la chance à la maison). Apparemment chaque personne devrait aussi manger autant de graines de soja que son age.
L’origine de lancer des 豆まき (mame maki) sur les démons remonte à l’époque Muromachi (1336-1573). Elle viendrait de la contraction de 魔を滅す (MA wo MEssu) soit « détruire le démon » que l’on disait autrefois et qui a été remplacée par 鬼は外、福は内 (le démon dehors, la chance à la maison).
Ce jour-là, on peut parfois apercevoir des gens déguisés en démons se balader dans les rues. Certains enfants en profitent alors pour leur lancer des mame-maki alors que d’autres, surtout les petits, pleurent en les voyant. 

Certains sanctuaires célèbrent aussi setsubun où des oni (démons) envahissent les lieux et la foule leur lance des mame. J’avais assisté a la celebration de Setsubun au sanctuaire Minatogawa de Kobe. D’abord les fuku musume, filles de la chance qui lanceront les paquets de mame à la foule, se sont fait « bénir » par des prières. Ensuite, la direction du nouveau signe du zodiaque fut révélé par l’archer du sanctuaire. Puis les fuku-musume ont pris place sur l’estrade et se sont mises à lancer les mame. Petits et grands se bousculent pour en attraper le plus possible.

Que mange-t-on au Japon le jour de Setsubun ?

En cette occasion, les Japonais mangent de longs sushi roulés, les ehoumaki. Ils sont composés de sept ingrédients, car le chiffre sept porte bonheur et fait référence aux sept dieux du bonheur. Ils sont fourrés de beaucoup de choses comme du poisson, des œufs, du mitsuba, du concombre etc, ce qui fait que c’est simple, mais chiant à préparer (je cite ma belle-mère^^). Il est préférable de les manger selon l’ehô qui désigne la direction annuelle de l’eto, le signe du zodiaque chinois, afin d’être heureux.

setsubun japon demon makisuhi
Ehomaki, le makisushi de Setsubun

En parlant de démons, connaissez vous Onigashima l’ile des démons liée à la légende de Momotaro ?

Eva

Française vivant au pays du soleil levant depuis 10 ans. Maman à plusieurs casquette travaillant à Kobe. Je partage sur mon blog un peu de mon quotidien ainsi que mes découvertes, mes voyages et ces différences culturelles avec lesquelles je cohabite. N’hésitez pas à vous abonner, je serais ravie de lire vos impressions !

Vous pourriez également aimer...

9 commentaires

  1. En regardant l’émission Yofukashi de la semaine dernière j’ai appris beaucoup de choses sur Setsubun que je ne savais pas ! Déjà il faut lancer les mame une fois la nuit tombée. Ensuite il faut ouvrir toutes les portes et fenêtres, et crier uniquement dire « Oni wa soto » avant de tout refermer et de tirer les rideaux. Puis on peut lancer les mame dans la maison en disant « fuku wa uchi » en commençant par l’entrée.

    Dans le sud de Kyushu (sauf Saga et Fukuoka) et dans le Tôhoku et Hokkaidô on lance non pas des mame mais des cacahuètes ! Ca nous a fait rire avec mon compagnon car on trouvait ça bizarre.

    Je n’ai pas mangé de ehomaki cette année, hélas.

    1. Ah oui, je ne connaissais pas du tout ces détails ! Merci Béné! Je me demande si tout le monde les fait ou si c’est seulement les familles avec des enfants ? Je ne connais pas trop ce genre de petites traditions qu’on fait a la maison, mon mari ne m’apprends pas beaucoup, j’espère que quand notre fils sera en age de comprendre, il nous les transmettra mieux^^
      Je viens de regarder les horaires de Yofukashi, ça passe tard ><

  2. duparque bernadette a dit :

    J’ai l’impression qu’au Japon ,il y a beaucoup d’occasions pour faire la fête! C’est
    plutôt sympathique .

  3. […] chasser les oni, démons. Pour en savoir plus sur cette fête, je vous invite à lire mon article Setsubun. Pour l’occasion, à la garderie de mon fils ils ont fait des masques à l’effigie des […]

  4. Mi-temps a dit :

    Bonjour, je suis Japonais âgé de presque 70 ans. Tous les ans, nous faisons ce mame-maki ce jour-là chez moi.
    Une petite remarque sur le mot écrit à la dernière ligne de ce texte : « l’eto 2015 était à l’ouest-sud-ouest ».
    À mon avis, ce n’est pas  » l’eto  » ici, mais  » l’ehô  » en terme plus précis. L’ehô désigne la direction annuelle de l’eto.

    1. Effectivement, merci bien pour la remarque.

  5. […] avec la fête de Setsubun qui se célèbre dans tout le pays. Je vous en avais déjà parlé ici. Pour l’occasion je suis allée au temple Nakayama-dera pour assister au Setsubun matsuri, […]

  6. […] avec la fête de Setsubun qui se célèbre dans tout le pays. Je vous en avais déjà parlé ici. Pour l’occasion je suis retournée au temple Nakayama-dera pour assister au Setsubun […]

  7. […] qu’il leur arrive un gros malheur. En principe, il faut aller prier au sanctuaire avant le setsubun, soit le 3 février. Puis il est aussi preferable d’éviter de gros changements dans sa vie […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.