Autour des enfants Coutumes japonaises Culture & Traditions Fêtes / Matsuri

Kodomo no Hi, le jour des enfants

Le 5 Mai est un jour férié car c’est le Kodomo no hi, soit le Jour des enfants. Autrefois elle célébrait surtout les garçons en raison de la fête d’origine du 5 mai qui était Tango-no-Sekku qui leur souhaitait bonheur et santé. Puis n’oublions pas que les filles avaient aussi leur propre fête, le Hina Matsuri. Cependant le Kodomo no hi n’est devenu férié qu’en 1948 suite à la réforme des calendriers et en devenant en même en temps, le jour des enfants.

Célébration du Kodomo no hi

En cette occasion, les parents qui ont des garçons décorent leur intérieur de « gogatsu ningyo » (poupée de mai) qui portent une armure de samurai ou soit uniquement le Kabuto (le casque du samurai). A l’extérieur, on accroche des Koi Nobori, sorte de banderole de carpes koi. Elles sont devenues le symbole de cette fête car elles représentent non seulement les membres d’une famille mais aussi la force via les carpes elles-mêmes. Les villes décorent également leurs rues, et notamment leurs rivières, de grandes Koi Nobori flottent au vent. 

P1012609.JPG
P1012638.JPG

Coté nourriture, il y a aussi des spécialités ! Tout d’abord le kashiwa mochi qui est un petit gâteau de riz gluant fourré de pâte d’haricots rouges sucrés enveloppés dans une feuille de chêne. Puis le Chimaki qui est une sorte de papillote de riz gluant, enroulé dans une feuille de bambou et cuit à la vapeur. Cette patisserie sert a repousser le mal alors que la première symbolise la persévérance. Pour en savoir plus sur ces patisseries, direction l’article de The Shufu life qui présente les differences entre la région nord du Kanto et sud du Kansai.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Hatsusekku

Cette fois-ci c’était un jour des enfants spécial pour nous car c’était le premier Kodomo no Hi de notre fils qui avait seulement 9 mois. Pour marquer le coup de cette première célébration du Kodomo no hi de notre fils, le Hatsusekku 初節句, mon beau-frère nous avait prêté ce joli et ancien kabuto qui appartenait à ses grand-parents maternels et qui est âgé de 60 ans ! En général, ils se transmettent de génération en génération. Les kabuto sont très onéreux, ainsi ce sont les grand-parents qui ont l‘habitude d’en faire cadeau. Il est également coutume de recevoir de l’argent pour cette première fois.

11198440_10206433872189511_764077917_n

Eva

Française vivant au pays du soleil levant depuis 10 ans. Maman à plusieurs casquette travaillant à Kobe. Je partage sur mon blog un peu de mon quotidien ainsi que mes découvertes, mes voyages et ces différences culturelles avec lesquelles je cohabite. N’hésitez pas à vous abonner, je serais ravie de lire vos impressions !

Vous pourriez également aimer...

18 commentaires

  1. Quand je lis ce dont sont faites les patisseries, je doute si je pourrais un jour aimer ca XD … Cela dit, elles sont tellement belles que ca donne trop envie 😀

  2. Alors ça s’appelle un Kabuto ! J’ignorais ^^
    On m’en a offert un en origami avec le personnage de Kumamon en origami, quand j’étais au château de Kumamoto. C’est très mignon. J’ai vu quelques koinobori ces derniers jours mais vraiment très peu, c’est dommage car c’est super joli de les voir voler au vent… !

  3. daniidan a dit :

    Je suis impressionnée par le kabuto de famille, c’est vraiment un bel héritage. Ahh les mochis qu’est ce que ca me manque ! Les pâtisseries ont l’air délicieuses !

  4. Duparque bernadette a dit :

    Merci de nous faire partager de si belles traditions.

  5. Merci de nous faire remonter des posts pour connaître les jolies traditions du Japon.

    Bon kodomo no Hi à ton fils ! ☺

    1. Merci ! 🙂
      J’ai mis de nouvelles photos alors raison de plus pour republier l’article ^^

  6. Bonjour, très joli tous ces poissons colorés !

  7. Ohh tous ces poissons volants, beaucoup trop joli !!!

  8. Est-ce encore une pratique courante d’accrocher une Koi Nobori devant chez soit? Je le vois souvent dans les mangas mais est-ce que les Japonais le font vraiment? Je me suis toujours demandé si c’était un cliché ou bien une réelle tradition. En tout cas, merci pour ce bel article et ces belles photos 🙂

    1. Les japonais continuent cette tradition quand les enfants sont petits, mais c’est vrai qu’on n’en voit pas a tous les balcons, surement parce qu’elles coûtent cher. A défaut d’avoir une koi nobori a mettre dehors, certaines familles ont juste une petite décoration du Kodomo no Ki pour l’interieur de la maison.

  9. […] classe respective pour déguster une petite part de gâteau. Cote fêtes, ils célèbrent aussi le kodomo no hi (le jour des enfants), le festival tanabata, la fête du sport, le Hina Matsuri , (la fête des […]

  10. […] classe respective pour déguster une petite part de gâteau. Cote fêtes, ils célèbrent aussi le kodomo no hi (le jour des enfants), le festival tanabata, la fête du sport, le Hina Matsuri , (la fête des […]

  11. […] Jingu bien avant que Kyoto ne devienne la capitale du Japon. Il parait que la fête du Kodomo no hi, du jour des enfants, y soit né de part son origine de la pratique du Shobu no Sekku qui était […]

  12. […] l’origami. Voici un kabuto, un casque de samurai, le symbole de la fête des garçons au mois de […]

  13. […] plus d’infos sur cette fête sur le blog d’Eva de Frenchy Nippon […]

  14. Pauline a dit :

    La Fête des enfants est exactement le même jour en Corée ! C’est férié depuis les années 70 et il y a moins de traditions qui l’entourent : en général la famille sort faire des activités et les enfants reçoivent un petit cadeau. Intéressant de voir que les enfants sont célébrés dans beaucoup d’autres pays.

    1. J’ignorais complètement qu’il y avait aussi une fête des enfants en Corée !

  15. Coralie Kolb a dit :

    C’est vraiment une tradition que j’adore les koinobori qui flottent dans le ciel c’est magique ‪(*ˊᵕˋ* )

    Le premier de Sora son papa avait fait le Kabuto en origami haha 😂

    Superbe article au passage ♥️👍🏻

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.