Le 5 Mai est un jour férié car c’est le Kodomo no hi, soit le Jour des enfants. Autrefois elle célébrait surtout les garçons en raison de la fête d’origine du 5 mai qui était Tango-no-Sekku qui leur souhaitait bonheur et santé. Puis n’oublions pas que les filles avaient aussi leur propre fête, le Hina Matsuri. Cependant le Kodomo no hi n’est devenu férié qu’en 1948 suite à la réforme des calendriers et en devenant en même en temps, le jour des enfants.

Célébration du Kodomo no hi

En cette occasion, les parents qui ont des garçons décorent leur intérieur de « gogatsu ningyo » (poupée de mai) qui portent une armure de samurai ou soit uniquement le Kabuto (le casque du samurai). A l’extérieur, on accroche des Koi Nobori, sorte de banderole de carpes koi. Elles sont devenues le symbole de cette fête car elles représentent non seulement les membres d’une famille mais aussi la force via les carpes elles-mêmes. Les villes décorent également leurs rues, et notamment leurs rivières, de grandes Koi Nobori flottent au vent. 

P1012609.JPG
P1012638.JPG

Coté nourriture, il y a aussi des spécialités ! Tout d’abord le kashiwa mochi qui est un petit gâteau de riz gluant fourré de pâte d’haricots rouges sucrés enveloppés dans une feuille de chêne. Puis le Chimaki qui est une sorte de papillote de riz gluant, enroulé dans une feuille de bambou et cuit à la vapeur. Cette patisserie sert a repousser le mal alors que la première symbolise la persévérance. Pour en savoir plus sur ces patisseries, direction l’article de The Shufu life qui présente les differences entre la région nord du Kanto et sud du Kansai.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Hatsusekku

Cette fois-ci c’était un jour des enfants spécial pour nous car c’était le premier Kodomo no Hi de notre fils qui avait seulement 9 mois. Pour marquer le coup de cette première célébration du Kodomo no hi de notre fils, le Hatsusekku 初節句, mon beau-frère nous avait prêté ce joli et ancien kabuto qui appartenait à ses grand-parents maternels et qui est âgé de 60 ans ! En général, ils se transmettent de génération en génération. Les kabuto sont très onéreux, ainsi ce sont les grand-parents qui ont l‘habitude d’en faire cadeau. Il est également coutume de recevoir de l’argent pour cette première fois.

11198440_10206433872189511_764077917_n